Déclaration de la CPU : sans pudeur, décorsetons l’université !

La CPU a publié il y a deux jours une Déclaration « pour une approche proactive de l’autonomie ». La déclaration est ici : http://www.cpu.fr/actualite/la-cpu-pour-une-approche-proactive-de-lautonomie/

Le texte propose notamment

  • La « réduction massive des textes réglementaires qui corsètent les initiatives des établissements » et la généralisation du « droit à l’expérimentation » ;
  • « L’autonomie à la fois de recrutement et de gestion des carrières et de ses personnels », ce qui passerait notamment par la suppression de la qualification et par la révision intégrale des modes de recrutement, ainsi que par « des promotions décidées localement » ;
  • L’« assouplissement du cadre des missions des enseignants-chercheurs et de la comptabilisation de leurs activités, la règle des services de 192h TD équivalent présentiel, de plus en plus en décalage avec les nouvelles pratiques pédagogiques, devenant obsolète ». Corréler l'effort de promotion des pédagogies innovantes des NCU à l’augmentation des obligations de services des enseignants-chercheurs… on n’y aurait pas pensé !

Des « moyens significatifs » seront donnés aux sites et aux établissements s’inscrivant dans cette vision de la CPU (ceux « qui expriment une la stratégie d’établissement inscrite dans une vision pluriannuelle, pour en faire de vrais contrats d’objectifs »… et non autrement !).

Serons-nous de bons élèves ?